Les frais de notaire

FINANCEMENT

Publié le 27/04/2024

Sommaire

La construction des frais de notaires repose sur plusieurs paramètres :

Tout d’abord, il y a les droits de mutation, également appelés frais de mutation ou droits d’enregistrement. Ces droits sont calculés en pourcentage du prix d’achat du terrain et sont versés à l’État. Leur taux peut varier en fonction de la localisation du terrain et de sa valeur. En général, ces droits représentent une part importante des frais de notaire.

Ensuite, il y a les émoluments du notaire, qui sont les honoraires que ce dernier perçoit pour la rédaction de l’acte de vente et toutes les démarches administratives liées à la transaction. Ces honoraires sont réglementés par décret et sont calculés en fonction du prix d’achat du terrain.

Enfin, il y a les frais divers, tels que les débours (frais avancés par le notaire pour le compte de l’acquéreur, comme les frais d’urbanisme) et les diverses taxes et contributions exigées par les autorités locales.

Découvrez aussi

Garantie de livraison

à prix et délais convenus

+ de 3000 maisons

construites à ce jour

Une démarche qualité

tout au long des travaux

Note moyenne de 4,4/5

Avis vérifiés par Immodvisor